Géophysique Géoradar - DICT

Le Géoradar (Radar géophysique) est un procédé géophysique léger et non destructif largement utilisé pour la détection de réseaux dans le cadre de DT (Déclaration de projet de Travaux) et DICT (Déclaration d'Intention de Commencement de Travaux).

Depuis le Décret juillet 2012 dit "Décret DT-DICT", les régles et responsabilités ont évolué. Les exploitants de réseaux peuvent enregistrer les coordonnées et référencer les ouvrages sur le site du gouvernement.

Principe du Géoradar

L'investigation Géoradar est un procédé géophysique qui permet de réaliser des acquisitions d’images de manière précise et en continu. Les images obtenues permettent de mettre en évidence les réseaux, les cavités ou encore les anomalies dans le sous-sol.

Le principe de la Géophysique Radar est de placer une antenne Géoradar qui émet des ondes électromagnétiques dans le terrain sous la forme d'impulsions de très courte durée. Ces ondes sont ensuite captées après propagation et réflexion dans les formations géologiques sondées. Ce principe est similaire à celui du sondage sismique mais l'énergie électromagnétique utilisée est reflétée par les zones de changement de la constante diélectrique plutôt que celles de changement d'impédance acoustique. Plus le sol est conducteur, moins on peut sonder profondément parce que l'énergie électromagnétique se dissipe en chaleur dans le milieu.

Pour une meilleure pénétration, l'antenne est en contact avec le sol pour minimiser le changement de milieux (sol-air). Les meilleurs milieux dans ce contexte sont les sols secs comme le sable, le granite, le calcaire et le béton avec des profondeurs pouvant atteindre 15 mètres. Les pires sont les sols humides, argileux ou très conducteurs où le sondage est parfois limité à quelques centimètres. Plus la fréquence utilisée est élevée, meilleure est la résolution. Cependant, le signal est plus atténué à profondeur égale.

Matériel

Afin de balayer plusieurs profondeurs et résolutions d'investigation, Azur Géo Logic utilise :

  • un géoradar Mala (RAMAC - X3M) ;
  • une antenne de 250 Hz ;
  • une antenne de 500 Hz ;
  • et une antenne de 800 Hz.
Géoradar MalaAntenne Géoradar

Le RAMAC X3M est une unité de contrôle de radar intégrée, parfaitement compatible avec les antennes blindées et fonctionne avec une alimentation externe. Pour plus d'information sur les spécifications techniques Cliquez ici.
.

La complémentarité de la géophysique

Les prospections géophysiques électrique et radar apportent un grand nombre d'informations quand à l'agencement des couches géologiques du sous-sol ainsi que sur sa teneur en eau.

En complément à des essais pénétrométriques ou des essais de forage, les géophysique électrique et radar offrent une amélioration certaine de la connaissance du sous-sol (prolongement et géométrie des couches, circulation d'eau, réseau...). En effet, elles permettent d'obtenir de véritables informations en 2D ou 3D et ainsi d'extropolées l'interprétation des sondages.

Un devis gratuit et personnalisé pour votre étude vous sera proposé par un ingénieur géologue/géotechnicien compétent.Contactez-nous